• Les règles du savoir-vivre dans la société moderneFilm d'archives en hommage à Richard Mitou Photo : Marie Clauzade
  • Vader (père)©Marie Gyselbrecht
  • Macbeth©Marcus Bleasdale
  • Marx matériau / Celui qui parle
  • La MachineCompagnie du Fardeau
  • Macbeth (the notes)David Ayala Photo : David Berger ArtComArt
  • Golgota picnicPhoto : Christian Berthelot
  • Golgota picnicPhoto : David Ruano
  • Le misanthropePhoto : B. Enguérand
  • Le misanthropePhoto : B. Enguérand
  • MorsurePhoto : Michel Corbiere
  • Nous sommes seuls maintenant©sabine bouffelle
  • Nous sommes seuls maintenant©sabine bouffelle
  • Le capitalPhoto : Macha Makeïeff
  • Une vitalité désespéréeENSAD Montpellier
  • ToutaristophanePhoto : Hervé All
  • Petit mal©Heli Sorjonen
  • Petit mal©Heli Sorjonen
  • Duo à troisCie Le (doux) supplice de la planche Photo : Pierre Rigo
  • Sinergio...Centre des arts du cirque Balthazar ©Corinne Gal
  • Collectif Prêt à porter©Ballestin Oriol
  • Fête de la musique©Marie Clauzade
  • Gainsbourg, poète majeurJane Birkin, Michel Piccoli, Hervé Pierre
  • Après la répétition / Persona©Jan Versweyveld
  • Après la répétition / Persona©Jan Versweyveld
  • Tempus Fugit ?©Yves Petit - Cirque Plume
  • Tempus Fugit ?©Yves Petit - Cirque Plume
  • Tempus fugit ?©Yves Petit - Cirque Plume
  • Tout communiqueL'Autre théâtre
Website Slide Show by WOWSlider.com v4.8m
Le Printemps des Comédiens est une association présidée par Jean-Claude Carrière. Il a été créé à l'initiative du Conseil général de l'Hérault en 1987. Il est dirigé par Jean Varela. Chaque année au mois de juin, dans les domaines du théâtre et du spectacle vivant, il accueille entre vingt et vingt cinq spectacles et plus de 40 000 spectateurs payants.
The Printemps des Comédiens festival is an association whose president is the playwright Jean-Claude Carrière. It was created at the initiative of the General Council of Hérault in 1987. Its director is Jean Varela. Each year in June, in the fields of theater and live performance, it proposes between 20 and 25 shows and draws more than 40 000 paying spectators.

L'actualité du printemps

Remboursements :
ATTENTION :
- Les bureaux du Printemps des Comédiens sont fermés au mois d'août, merci de ne pas envoyer vos billets en recommandé, nous ne pourrions pas les retirer (réouverture le 1er septembre).
- Les remboursements ne seront plus effectués après le 30 septembre 2014
.

Afin de pouvoir répondre à la demande de remboursement de vos billets, les guichets de la billetterie du Printemps des Comédiens resteront ouverts jusqu'au 18 juillet 2014 : du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h (fermeture samedi, dimanche et jours fériés). Vos demandes de remboursement peuvent aussi être déposées dans la boîte aux lettres du Printemps des Comédiens située à l'entrée du Domaine d'O, 178 Rue de la Carriérasse, sur le parvis.

A compter de début septembre, merci de vous adresser aux bureaux du Printemps des Comédiens (même adresse, 1er étage).

-> Si vous avez réglé vos billets par chèque ou en espèces : envoyez-nous vos billets* ainsi qu'une enveloppe timbrée à votre adresse, par courrier à l'adresse suivante :
Printemps des Comédiens - Remboursements
178 Rue de la Carriérasse - 34097 Montpellier cedex 5
Nous vous renverrons un chèque par courrier.

-> Si vous avez réglé vos billets par carte bancaire : renvoyez-nous vos billets* ainsi qu'une enveloppe timbrée à votre adresse et nous vous recréditerons votre carte bancaire ; vous recevrez par courrier le ticket justificatif du remboursement.

-> Si vous avez pris vos billets via internet : renvoyez-nous vos billets* et nous vous recréditerons votre carte bancaire ; vous recevrez par mail le justificatif du remboursement.

*Merci de ne pas envoyer de photocopies des billets, nous avons besoin des originaux pour pouvoir vous rembourser.
____________________________________

Les salariés grévistes du Printemps des Comédiens ont choisi de rendre possible, de façon exceptionnelle, les trois représentations du spectacle "Tout communique", présenté par l'Autre Théâtre, du fait des risques décompensatoires importants et du réel danger psychologique des personnes en situation de handicap mental et moteur qui jouent dans ce spectacle.

Certaines compagnies se sont mises en grève et ont annulé les spectacles suivants :
- "Tempus fugit" les 23, 24, 25, 27, 28, 29 juin
- "Les balayeurs de l'aube", les 22, 23, 24, 25 et 27, 28, 29 juin
- Les lectures des 12 et 22 juin
- "Gainsbourg, poète majeur", le 22 juin
- "Duo à trois" et "Le diable au corps", les 17, 18 et 19 juin
- "Un métier idéal", les 17 et 18 juin
- "Le capital", les 13, 14, 15 juin
- "Nous sommes seuls maintenant", les 13 et 14 juin
- Les deux dernières représentations de "Marx matériau", les 13 et 14 juin (toutes les autres représentations n'ont pas pu être jouées en raison du mouvement de grève)
- "Le misanthrope" la dernière représentation du 14 juin (les deux autres représentations n'ont pas pu être jouées en raison du mouvement de grève)
- "Golgota Picnic", les 11, 12, 13 juin

- "Morsure", les 13, 14, 15 et 17, 18, 19 juin : annulé
sortieOuest tient à exprimer sa solidarité avec les professionnels artistes et techniciens du spectacle vivant... Pour ce faire, l'équipe des personnels permanents et intermittents de sortieOuest a voté l'annulation de l'ensemble des représentations de "Morsure"

En raison du mouvement de grève, les spectacles : "Vader (père)", "Sinergio...", "Macbeth", "Macbeth (the notes)", "Foi, amour, espérance", "La machine", "Toutaristophane", "Après la répétition/Persona", n'ont pu être présentés.

- Le spectacle "Petit mal" des 17, 18 et 19 juin a, lui , été annulé pour cause de blessure d'un artiste.


Communiqué du Conseil d'administration du Printemps des Comédiens du 11 juin 2014
Le Conseil d’administration du Printemps des Comédiens réuni à Montpellier le 11 Juin 2014 à 10 h 30, après délibération, a pris la motion suivante :
- Considérant la motion votée par le Conseil d’Administration le 6 juin 2014 demandant la reprise du festival après une semaine d’interruption, restée sans effet en raison du refus exprimé par les différents acteurs du festival, intermittents, artistes et compagnies.
- Considérant qu’à ce jour le mouvement continue et compromet la tenue du festival.
- Considérant que le Conseil général de l’Hérault, principal financeur du festival, a, par lettre du 10 juin 2014, demandé au Conseil d’administration de tirer les conséquences juridiques et financières de l’absence de réalisation du festival.
- Considérant que le Printemps des Comédiens ne saurait affecter les subventions reçues à une destination différente que celle prévue, sous peine d’illégalité.
- Décide de continuer à constater que le festival ne peut avoir lieu pour des raisons dans lesquelles il n’a aucune responsabilité et de refuser d’en prononcer l’annulation, circonstance qui le rendrait redevable du paiement de prestations non effectuées.
- Décide de ne pas acquitter aux intermittents, artistes et compagnies, les engagements financiers prévus aux divers contrats, sauf dans les cas qui seront examinés dans les meilleurs délais, et qui n’auront pas été exécutés.
- Décide de prendre toute mesure de nature à limiter autant que possible les dépenses à venir.
- Décide de négocier avec les prestataires co-contractants les dédits qui devraient être payés.
- Décide de rendre compte de l’exécution de toutes ces mesures au Conseil général de l’Hérault, son principal financeur.

Communiqué du Conseil d'administration du Printemps des Comédiens du 6 juin 2014
Le Conseil d’administration du Printemps des Comédiens réuni à Montpellier le 6 Juin 2014 à 10 h 30, après délibération, a pris la motion suivante :
- Constate la situation créée par le mouvement de revendication refusant d’entériner un accord signé par des organisations syndicales.
- Comprend l’inquiétude des intermittents du spectacle dans une situation générale de crise et de fragilité économique et souscrit en ce sens à la motion votée par le Conseil général de l’Hérault le 26 mai 2014.
- Approuve le mouvement qui a conduit à la sensibilisation de tous les acteurs du spectacle vivant, professionnels, collectivités locales, public et revendique le fait d’avoir permis, à chaque occasion possible, l’expression publique de ce mouvement.
- Déplore cependant qu’après une période normale de sensibilisation, d’occupation des lieux culturels et de grève, le festival Printemps des Comédiens continue de subir les conséquences d’un mouvement qui tend à pénaliser ceux qui, pourtant, permettent au spectacle vivant de création et de diffusion d’exister.
- Constate que la poursuite de la grève met en péril extrême le festival Printemps des Comédiens qui, malgré les difficultés économiques actuelles, a pu organiser une programmation attendue par les collectivités qui le financent, les intermittents du spectacle qui en vivent et le public qui en profite.
- Regrette profondément que la prolongation d’un mouvement de grève dont les victimes, outre les grévistes eux-mêmes, sont surtout ses financeurs, le public, et les artistes qui ne peuvent exprimer leur art et qui ne sont en rien responsables de l’inquiétude des intermittents.
- Rappelle que sans les collectivités finançant leur activité professionnelle, les intermittents du spectacle ne peuvent exister, de même qu’ils n’existent pas non plus sans le public qui vient admirer leur travail.
- Constate que les conséquences financières induites par la poursuite de la grève ne seront pas sans effet sur la pérennité même du festival, alors que le Conseil général, son principal financeur, est confronté à une réforme territoriale qui met en péril son existence même et sa politique culturelle.
EN CONSEQUENCE
- Le Conseil d’administration du Printemps des Comédiens, réuni en urgence pour étudier les dégâts juridique, financier et humain du mouvement qui empêchent le festival de vivre, demande solennellement la reprise du travail afin de sauver le festival tant qu’il en est encore temps.
Le Conseil d’administration du Printemps des Comédiens


Le Printemps des Comédiens tient à exprimer sa solidarité avec les professionnels artistes et techniciens du spectacle vivant qui dénoncent les derniers accords de l’UNEDIC.
Pourquoi certains partenaires sociaux, dans un mépris apparent, n’ont-ils pas pris la peine d’étudier sérieusement ni les préconisations du comité de suivi (parlementaires et professionnels) ni les propositions de l’étude menée par des experts indépendants ? (propositions qui peuvent être plus économes et moins dures envers les faibles revenus)
Cette réforme ajoute de la précarité à la précarité et menace à terme l’existence même de certains acteurs du secteur de la création (collectifs ou individuels).
Nous demandons au gouvernement que les professionnels soient entendus et que ce nouvel accord ne soit pas agréé.

Si vous souhaitez signer la pétition "Non à l'agrément de l'accord UNEDIC signé dans la nuit du vendredi 21 mars", rendez-vous sur ce site :
http://www.change.org/petitions/monsieur-le-ministre-du-travail-non-à-l-agrément-de-l-accord-unedic-signé-dans-la-nuit-du-vendredi-21-mars

28ème Printemps des Comédiens :
du 3 au 29 juin 2014 au domaine d'O

Le programme complet de cette 28ème édition est en ligne.

BILLETTERIE EN LIGNE CLIQUEZ ICI

Réservations par téléphone au :
04 67 63 66 66


Télécharger le programme 2014 au format PDF (3,4 Mo)