illustration spectacle

Un temps fort du Printemps des Comédiens, pensé avec Julien Bouffier

warm up

warm up
du 28 au 30 juin - création

Warm up… Autrement dit : ça chauffe, ça mijote… Quoi donc ? Les spectacles en cours de création, les événements de théâtre qui, peut-être l’an prochain, feront les affiches du Printemps des Comédiens. Car fort de sa notoriété nationale, riche de son public curieux de tout, ouvert à tout, le festival montpelliérain organise pour cette édition une sorte de visite guidée sinon dans ses coulisses, du moins dans les coulisses de la création.

Ainsi le temps d’un long week-end, des compagnies théâtrales profiteront de l’effervescence artistique suscitée par le Printemps pour montrer leur travail. En s’affranchissant des traditionnels rapports scène-salle, en cassant la frontière du bord de scène, en invitant de toute petites jauges de public à explorer, à échanger, à questionner le travail théâtral en train de se faire.

Ce sera dans des petites salles ou au musée Fabre (lire ci-contre)... Ce sera insolite et éclairant : le spectateur pourra le matin prendre son café au Gazette Café puis partir à travers la ville pour une expédition de théâtre. A chaque halte, son univers, à chaque étape son oasis de mots à explorer… Le théâtre ouvert sur la cité. La cité comme un théâtre.

Capitale Théâtre

Chaque matin, un metteur en scène directeur d’un théâtre dans une grande ville européenne nous parlera de ses projets de metteur en scène et d’animateur artistique et culturel dans sa cité. Comment l’un nourrit l’autre ? Comment faire exister son théâtre dans une capitale aussi riche que Bruxelles ? Quelle est la place du public dans son projet à Lisbonne ou à Varsovie ? Comment faire de son théâtre le vivier d’un territoire artistique ?

Autant de questions que nous pourrons poser à Tiago Rodrigues, Fabrice Murgia, Galin Stoev et Krzysztof Warlikowsi, directeurs du Théâtre National de Lisbonne, de Bruxelles, de Toulouse ou du Nowy Teatr de Varsovie (sous réserve). Ils présentent chacun un spectacle cette année ou l’année prochaine au Printemps des Comédiens et ils seront nos grands témoins. Un rendez-vous au Gazette Café de 10h30 à  12h 30, les 28, 29, et 30 juin.


“Parce qu’il regardait le monde et surtout les gens qui l’habitent, Emmanuel Darley s’exerçait à la photographie et aux points de vue, en dehors des clichés. Comme son écriture, ses photos sont prises dans une langue et un vocabulaire singulier. C’est encore du Darley”.

  • Exposition photos d’Emmanuel Darley au Gazette café du 27 au 30 juin 2018

  • J'abandonne une partie de moi que j'adapte, de Justine Lequette / 29 et 30 juin à 16h30 / Le Quartier Gare, 25 Rue Boyer, Montpellier
  • L'origine du monde, de Nicolas Hérédia / 28 juin à 16h30, 29 juin à 18h / La Baignoire, 7 Rue Brueys, Montpellier
  • Elles deux, d'Emmanuel Darley / 28 juin à 18h, 29 juin à 15h / Salle A3, 5 Rue Reynes
  • L'élimination, de Rithy Panh et Christophe Bataille / 28 juin à 15h, Le Quartier Gare / 30 juin à 18h, La Baignoire
  • Vivant/mort, à partir de Ubik de Philip K Dick / 29 juin à 18h, 30 juin à 16h30 /Salle A3
  • Héritage, de Julien Bouffier / 28, 29 et 30 juin à 15h / Musée Fabre, Hôtel Cabrières Sabatier d'Espeyran

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

SPECTACLE NUMÉROTÉ
CRÉATION

REPRÉSENTATIONS

Aucune date pour le moment

TARIFS

Tarif unique : 5 €

Galerie

Vidéo