illustration spectacle

Julien Candy / Cie La Faux Populaire Le Mort aux Dents

Le cirque piètre

Le cirque piètre

du 24 au 29 juin (relâche le 27 juin)

De Précaire en Poussière et de Poussière en Piètre… On ne dira pas que Julien Candy, démiurge des chapiteaux, se pousse du col avec des titres ronflants. Et pourtant quel régal, lors de l’édition 2016 du Printemps, que ce Cirque Poussière où l’on domptait des assiettes, où l’on dansait le tango, les pieds dans des plats, la tête dans les étoiles, où  l’on jonglait avec des caisses d’épicier, où l’on faisait chanter des bouteilles au milieu de suites de Bach… 

Revoici Julien Candy, seul cette fois : un seul en piste comme il y a des seuls en scène. Il en a, dit-il, ressenti le besoin. Pour présenter ce qu’il appelle un «Méga-Maxi-Best-Of» de son travail. Pour se retourner vers toutes ces années passées sous des toiles mouvantes. Pour explorer tout à son aise cet univers qu’il s’est créé et où se croisent la musique, le cirque et le théâtre. Pour dire, drôlement, tendrement, comme toujours, qu’on peut faire sourire avec des riens et émouvoir avec peu de choses. Jongleur, musicien, clown, acteur… Poète… Ainsi va Julien Candy sous son nom si justement, si joliment acidulé.

Accueilli en partenariat avec l'IME La Pinède à Jacou.

Galerie

Vidéo