illustration spectacle

Philippe Caubère

Adieu Ferdinand ! Casino de Namur

Adieu Ferdinand ! Casino de Namur
2 juin

Plus de trente ans que cela dure. Trente ans d’une expérience de théâtre comme il n’en existe aucune autre. Trente ans d’un monologue avec lui-même et, en même temps, d’un prodigieux creuset créatif d’où sont sortis des dizaines de personnages. Quelque chose «entre Tintin et La Recherche du Temps Perdu», a-t-il dit un jour…

Et entre ces deux pôles, entre Proust et Hergé, on aura tout dit de Philippe Caubère : cabotin génial, boulimique de mots, dévoreur de personnages, démiurge d’une époque engloutie, Fregoli de la nostalgie… Les vieux spectateurs du Printemps gardent au creux de leur mémoire ces soirées de 1989 quand, dans le Bassin, un Caubère trentenaire recréait à lui tout seul un spectacle d’Ariane Mnouchkine dont il venait de quitter le giron.

C’était hilarant et extravagant. Profondément juste et  totalement allumé. Et le revoilà pour quatre soirées avec le dernier (?) avatar de son double Ferdinand, de sa mère, de sa femme de ménage, de Sartre, du Général, de tout cet inouï kaléidoscope de personnages que depuis trente ans il fait tourner.

Ah, puisse-t-il tourner longtemps encore !


  • Rencontre avec Philippe Caubère, Samedi 16 juin à 18h sous chapiteau / Pinède

www.philippecaubere.fr

SPECTACLE NUMÉROTÉ
THÉÂTRE
1H30
AMPHITHÉÂTRE D'O

REPRÉSENTATIONS

2 juin à 22 h 00

2 juin à 22 h 00

TARIFS

Plein : 34 €

Réduit : 28 €

Jeune : 10 €

Demandeur d'emploi : 15 €

Trois contes en deux soirées
Ecrits, mis en scène et joués par Philippe Caubère
après avoir été improvisés 37 ans plus tôt devant Véronique Coquet, Clémence Massart et la caméra de Pascal Caubère.
Assistant à l’écriture : Roger Goffinet
Lumière : Claire Charliot
Son : Mathieu Faedda
Photo : Michèle Laurent

Coproduction Théâtre du Chêne Noir à Avignon | Production Véronique Coquet pour La Comédie Nouvelle | Avec le soutien du ministère de la Culture | Coréalisation Athénée Théâtre Louis-Jouvet

Galerie

Vidéo