illustration spectacle

Festival 2007

2007


  • "Ola Kala"  

    par la Cie Les Arts Sauts

  • "En corps libres ?"  

    par le Centre des Arts du Cirque Balthazar

  • "Le songe d'une nuit d'été"  

    de Shakespeare, mise en scène Jean-Claude Fall, par la Haute Ecole de théâtre de Suisse romande La Manufacture

  • "Maître Puntila et son valet Matti"  

    de Bertolt Brecht, mise en scène Omar Porras, par le Teatro Malandro

  • "Le dernier jour d'un condamné"  

    de Victor Hugo, mise en scène Luc Sabot, par la Cie Nocturne

  • "La trilogie Pagnol"  

    de Marcel Pagnol, par la Comp. Marius

  • "L'avare"  

    de Molière, mise en scène Georges Werler, avec Michel Bouquet, Juliette Carré

  • "T'as pas tout dit, hommage à Boby Lapointe"  

    mise en scène Daniel Bedos, avec Jean Rochefort, Cie Didier Théron, O Cirque, les Négropolitains, Opera Junior

  • "Smaller - poorer - cheaper"  

    par la compagnie australienne Acrobat

  • "Les plis vestibulaires"  

    par la Compagnie Buchinger’s Boot Marionnettes

  • "La princesse qui croyait aux contes de fées"  

    mise en scène Pierre-Luc Scotto, par l’Autre Théâtre

  • "Christ sans hache"  

    de Philippe Dorin, par la Compagnie l’Heure du Loup

  • "L'amélioration"  

    de David Lescot, par la Compagnie Théâtre de la Mauvaise Tête

  • "La Maison de thé"  

    conception et mise en scène Daniel Bedos (Chine)

  • "1907 le tigre et l'apôtre"  

    texte Jacky Vilacèque, mise en scène Jacques Allaire, par la Compagnie In Situ

  • "Vieillesse, vieillesse !"  

    écriture et mise en scène Sandrine Barciet, par Grognon Frères

  • "KOTEBA"  
    13 000 spectateurs à Montpellier
    Spectacle imaginé et mis en scène par Daniel Bedos
    Assistante : Charlotte Leplaideur
    En Bambara, le mot Koteba signifie «le grand escargot». Au-delà, l’imaginaire africain l’associe à la grande toupie de l’Univers, qui tourne et se déplace… Le mot Koteba désigne aussi en Afrique de l’ouest le théâtre d’intervention mêlant chants, danses et improvisations. «Koteba» est organisé autour d’un itinéraire nomade, habité par les esprits de la forêt. Au cours de ce cheminement, le public (600 à 700 personnes environ par représentation) sera invité à faire plusieurs étapes : • celle du Campement (Touaregs et Wodaabe), • celle des marionnettes de Yaya Coulibaly, • celle des masques Dogon et des Peuls de Macinasegou, • celle enfin des Faux lions de Saint-Louis du Sénégal, et des «Acrobates fétiches» d’origine Bambara du village de Kali-Faladie.
    D.B.
    Groupe Touareg Tilwat-Astor (Mali) : Tarissa Walet Wakalene, Zahara Walet Ibrahim, Abdrahmane Kamissoko, Assaguid Ag Alhousseiny, Toufenette Walet Boubacar, Bilal Assoutor, Moussa Ag Assoutor, Zeïnaba Assoutor, Alassane Ag Tembila, MamaWt Inanf
    Les Aourinde : Peuls Wodaabe (Niger) : Ibi Bami, Pagno Paye, Daro Guille Hodi Maoude, Diye Dangana, Allapouri Makkao, Sababi Riskoi Baki
    Les Dogons (Mali) : Emmanuel Poudiougo (conteur), Ogolum, Moussa, Atoi, Andogolou, Apéné, Bomalam, Saidou Poudiougo (les porteurs de masques)
    Les danseurs « Seguedji » : Allaye Cisse, Tiecoura Coulibaly, Aly Allaye Diallo
    Le “Simb” ou jeu du faux lion (Sénégal) : Diop Fode, Diop Abdou Khadre (percussionnistes), Diop Cheikh, Diop Cheikh, les fils de Fode, et Mor Diop son frère, (les faux lions)
    Les marionnettes de Yaya Coulibaly (Mali) : Yaya Coulibaly et Ousmane Coulibaly, Mamady Keita, Mamadou Kouyaté, Diaminatou Gogo Kante, Tiguida Kanoute